Une chaleur toujours plus durable


Notre service Recherche et Développement a donné naissance à des solutions technologiques innovantes afin d’augmenter le confort climatique intérieur , de simplifier au maximum la gestion de nos produits et de réduire, voire annuler, leur impact sur l’environnement. Pour tout cela, il faut travailler dur et nous, nous faisons tout notre possible. Depuis toujours.

Depuis 2015, de nouvelles réglementations de l’Union Européenne définissent les exigences minimales requises en matière de performances relativement aux produits pour le chauffage comme les chaudières, les poêles et les foyers à bois et à granulés. L’adoption de normes standard toujours plus restrictives a pour but de réduire les consommations d’énergie et de limiter les émissions polluantes dans l’atmosphère. L’objectif est de n’introduire sur le marché que des appareils de dernière génération, accompagnés d’une étiquette énergétique claire et exhaustive, nommée justement l’Energy Labelling, qui indique les qualités énergétiques réelles du produit.

Les règlements concernent les 28 Pays de l’Union Européenne et tous les pays EEE (Espace Économique Européen).
  • Depuis le 1er avril 2017, l’étiquetage est obligatoire pour toutes les chaudières à biomasse (Règlement UE 2015/1187).
  • Depuis le 1er janvier 2018, l’étiquetage est également obligatoire pour tous les appareils domestiques à biomasse, c’est-à-dire les poêles et les foyers à granulés et à bois (Règlement UE 2015/1186).
Energy Label example 1 Energy Label example 2

Une étiquette transparente en faveur des consommateurs et de l’environnement

Depuis le 1er janvier 2018, les poêles et les foyers destinés au marché doivent avoir une étiquette-énergie, comme cela existe déjà depuis des années pour les gros électroménagers. Le consommateur doit pouvoir trouver immédiatement les caractéristiques énergétiques de son modèle.

Les informations indiquées sur l’étiquette des poêles et des foyers à air sont les suivantes:

  • le nom, ou la marque du fournisseur, et l’identification du modèle;
  • la classe d’efficacité énergétique de l’appareil selon une échelle allant de G à A++;
  • la puissance calorifique directe de l’appareil, c’est-à-dire la puissance nominale exprimée en kW.